Orchestre Junior

Un orchestre junior … l’assurance de la relève

La Châtelaine se voulant être le plus éclectique possible offre depuis l’année 2004 aux musiciens qui le souhaitent la possibilité de débuter la pratique d’orchestre au sein d’un orchestre junior.

En effet, les dirigeants de l’association ont souhaité, plutôt que de former individuellement des jeunes qui suivent déjà une formation personnelle au sein des écoles de musiques locales (Rochechouart et Saint-Junien), créer un orchestre junior.

L’objectif de celui-ci étant de sensibiliser les musiciens en herbe aux différents styles de musique pouvant être pratiqués au sein d’un ensemble composé d’instruments à vent et d’une section rythmique (percussions, guitares, piano).  Destinés  aux jeunes musiciens ayant au moins trois ans de pratiques instrumentales, l’orchestre junior met l’accent depuis sa création sur le jazz en grande formation.

Ainsi les plus grands classique du Jazz sont travaillés pour le plaisir des oreilles (Mood indigo, On broadway, In the mood, April in Paris, Muppets Show thème…)

Deux répétitions par mois sont programmées, les samedi de 20 à 21 heures. Actuellement quinze jeunes musiciens (de 13 à 20 ans) et deux encadrants (Jeff et Fred) forment ce groupe qui est, d’ores et déjà, une belle vitrine de ce que peut apporter la Châtelaine en complément des formations musicales dispensées par les professionnels des écoles de musiques.

Depuis 2010, l’orchestre junior s’est associé à l’orchestre de l’Ecole de musique de Rochechouart pour former un orchestre commun, l’orchestre “COM”. Ainsi sous la direction collégiale de Thierry POIX (professeur à l’Ecole de musique), Jeff LONDEIX et Fred FREDON, c’est une vingtaine de musiciens qui travaillent en commun en répétant une fois par mois le samedi de 20h à 21h.

L’orchestre ne demande qu’à s’étoffer. Alors rejoignez-nous au plus vite et venez découvrir l’envers du décor de la vie de l’association.

Tout renseignement complémentaire concernant cet orchestre peut être donné, contactez-nous.

                                                                                                                                        Frédéric Fredon

Les commentaires sont fermés.